interventions chirurgicales

le matériel pour e changement de prothèse de hanche: le cotyle

(cliquez les images pour agrandir)

descellemnt cotyloïdien sur prothèse métal-métal implantée 47 ans auparavantDans les cas simples : le retrait de l’implant (descellé ou usé) est aisé, la cavité après retrait est continente et parfaitement circulaire après fraisage, et l’os fraisé semble de bonne qualité. Alors une prothèse impactée non cimentée et non vissée peut être utilisée.

prothèse de cotyle à double mobilité de reprise bilatérale : mis en pression simple à gauche et avec artifices de fixation à droiteSi les dégâts liés au vieillissement de l’implant et de l’os implantés sont importants (lacunes, os scléreux, perte de circularité), alors un implant de reprise est choisi, permettant la recherche d’appuis périphériques à l’aide de pattes vissées et de crochets, et la mise en contrainte de greffons. Quelques fois la situation est peu propice à une fixation biologique et on optera pour un implant cimenté.

prothèse de cotyle de révision cimentée pour cas difficilesprothèse macroporeuse de reconstructionDans tous les cas, il existe un risque réel de luxation de prothèse dans ce contexte de reprise. Aussi, qu’il soit simplement impacté ou qu’il soit vissé et associé à des greffes, un implant à double mobilité est le plus souvent choisi.

contrôle après changement completdescellement bipolaire de PTH implantée 18 ans auparavantEnfin, l’augmentation des cas de révision a poussé les fabricants à développer de nouveaux alliages et de nouveaux processus industriels pour stimuler la fixation biologique dans des situations extrêmes. Notre expérience intègre ces concepts en cours de validation.